Pacte Coursevent

Pacte Coursevent


    Règlement du Pacte

    Partagez
    avatar
    Dawn
    Admin

    Messages : 73
    Date d'inscription : 07/01/2017

    Règlement du Pacte

    Message par Dawn le Sam 7 Jan - 17:22


    Règlement du Pacte Coursevent


    Titre I – Du Fonctionnement
















    Chapitre 1 – Nature du Pacte

    Le Pacte Coursevent a été créé afin d'accueillir les races alliées de Fossoyeuse au sein de l'armée de la dame noire.

    Il s'agit d'une unité appartenant à l'armée réprouvée. Les lois de l'empire réprouvé s'y appliquent par conséquent sans exception.

    Chaque soldat d'origine étrangère qui s'engage dans les rangs du pacte se soumet aux présentes règles et à la loi en vigueur au sein de l'empire réprouvé, sans exception.

    Le Pacte possède une hiérarchie unique que tous doivent respecter. En tant qu'unité militaire mobile, le pacte possède un quartier-général qui est susceptible d'être déplacé selon les besoins.

    Chapitre 2 – Fonctionnement

    Article 1 – Le Pacte Coursevent est au service de la Reine-Banshee et exécute sa volonté là où elle le désire. Par conséquent les soldats du pacte se doivent de faire honneur à leur reine en faisant preuve d'une discipline irréprochable et d'un respect exemplaire envers les hautes-instances réprouvées.

    Article 2 – Le Pacte Coursevent est placé sous le commandement d'un exécuteur qui est le détenteur de l'autorité de la Dame Noire. Les soldats du pacte prennent leurs ordres de cet Exécuteur seulement, ainsi que des officiers et sous-officiers nommés par lui.

    Article 3 – Chaque soldat est tenu de combattre et s’entraîner avec ses frères d'arme. Tous sont également tenu de, par leur comportement, veiller à maintenir une atmosphère propice à l'accomplissement de la mission.

    Article 4 – De par le caractère multi-racial et hétéroclite du Pacte, tous les soldats le composant se doivent de respecter leurs frères et sœurs d'arme et ce qu'importe leur origine. Les soldats se doivent également une assistance mutuelle au combat, sauf si la dite assistance se voyait contraire aux instructions.



    Titre II – De la hiérarchie du Pacte
















    Article 1 – La hiérarchie du pacte est conforme à celle employée par le reste des armées réprouvée. Elle se compose des grades suivant dont les effectifs peuvent varier selon la volonté de l'Exécuteur :


    • Les Officiers : l'Exécuteur, ses Capitaines et Lieutenants
    • Les Sous-Officiers : Les Adjudants, Sergents-Chefs et Sergents
    • Les Hommes du Rang : Les Caporaux, Soldats et Recrues


    Article 2 - L'Exécuteur est le commandant en chef du Pacte. Son autorité est par conséquent supérieure à celle de ses subordonnés et il est libre de promouvoir ou rétrograder ces derniers en fonction des besoins et des effectifs du pacte.

    Article 2 bis - En tant que porteur de la volonté de la Dame Noire, il est libre d'interpréter et faire appliquer le présent règlement. Sa parole a force de loi.

    Article 3 - Les officiers sont les délégués directs de l'Exécuteur. Ils sont responsables d'affaires primordiales pour le pacte, extérieures comme intérieures.

    Article 4 - Les Sous-officiers sont responsables de l'encadrement des troupes. Ils sont garants du maintien de la discipline dans les rangs, ainsi que de la formation des recrues.

    Article 5 - Une discipline de fer est nécessaire pour l'accomplissement des différentes missions qui seront confiées au pacte. Tout contrevenant se verra infliger un châtiment exemplaire pouvant aller jusqu'à la vraie-mort pour les soldats réprouvés et l’exécution puis réanimation pour les vivants



    Titre II – Réglementation des magies et règles particulières














    Chapitre 1 – Réglementation magique générale :

    Article 1 - Conformément aux pratiques habituelles des armées de la Dame, aucune forme de magie quelle qu'elle soit n'est considérée comme interdite si elle permet de faciliter l'accomplissement des missions confiées au Pacte.

    Article 1 bis - L'exécuteur reste libre d'interdire certaines pratiques magiques de manière exceptionnelle s'il le juge nécessaire.

    Article 2 - En tant que serviteurs de la Dame Noire, tous les lanceurs de sort sans exception devront se soumettre à la même discipline que n'importe quel soldat, et obéir strictement à leurs supérieurs hiérarchiques.

    Article 3 - Chaque lanceur de sort quel qu'il soit est considéré comme pleinement responsable de sa propre stabilité, fiabilité et santé mentale. Tout lanceur de sort qui mettrait en péril une mission à cause d'une instabilité quelconque se verra exécuté ou transféré à Fossoyeuse afin d'être forcé à se discipliner et à coopérer.

    Article 4 - Chaque soldat servant au sein du pacte se doit de s'adapter à l'utilisation de formes de magie variées dans son entourage, y compris l'usage régulier de la nécromancie. Tout protestataire subira un châtiment exemplaire.

    Chapitre 2 - Nécromancie et résurrection :

    Article 1 - Chaque soldat du pacte non-mort met son âme au service de la Reine-Banshee. Par conséquent il est susceptible d'être ramené à la vie autant de fois qu'il sera jugé nécessaire par ses supérieurs afin de continuer à servir.

    Article 1 bis - Les soldats vivant du pacte devront impérativement spécifier par écrit  leur volonté de ne pas être ramené à la vie en cas de mort au combat. En l'absence de telle spécification, tout soldat est considéré comme candidat enthousiaste à la résurrection et au service éternel. L'Exécuteur reste libre de contrevenir exceptionnellement à la volonté d'un soldat de ne pas être réanimé s'il le juge impératif.

    Article 2 - Chaque soldat, vivant ou non-mort, fait don de son enveloppe charnelle à l'armée réprouvée lorsqu'il s'engage. Par conséquent, s'il venait à périr et ne pas être réanimé, ses restes seront confiés aux chirurgiens et nécromanciens du pacte qui en disposeront comme bon leur semble.

    Article 2 bis - Chaque soldat tombé au combat aura néanmoins droit à une cérémonie funéraire conforme à sa volonté et ses pratiques culturelles, et ce même en l'absence de son corps. L'armée réprouvée respecte la mémoire de ceux qui font le sacrifice ultime de la vraie-mort pour accomplir la volonté de la Dame.

    Article 3 - Tout adversaire de la Dame, militaire ou civil, est considéré comme un objet dénué de toute forme de droit. Il peut par conséquent être librement utilisé par les chirurgiens, apothicaires ou nécromanciens selon les besoins du moment. Et ce qu'ils soient morts, ou encore en vie.

    Article 3 bis - Certaines personnalités adverses pourront faire exception au présent article pour des raisons diplomatiques.

      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 14:07